L'Armagnac, un produit de terroir contemporain

Le savoir-faire ancestral et le respect des règles imposées par l’Appellation donnent à ce produit toutes ses lettres de noblesse.

 

 

. le cépage : l’exploitation est exclusivement plantée en baco, cépage emblématique particulièrement adapté aux sables et boulbènes du Bas-Armagnac et qui donne aux eaux-de-vie rondeur aromatique et suavité, particulièrement après un long vieillissement.

 

. la vinification : après les vendanges début octobre, le vin de distillation est élaboré de manière traditionnelle et 100% naturelle.

 

 

 

. la distillation : elle se pratique chaque année début décembre avec un alambic armagnacais modèle Ortès 1949, véritable petit « bijou » appartenant au domaine. Cet alambic est un des derniers à distiller encore au bois -ici du charme pour mieux maitriser la chauffe-, la plupart fonctionnant au gaz. Le degré de coulage peut varier de 52 % à 59 % suivant le type de produit et le temps de vieillissement souhaités. Environ 17 heures sont nécessaires à ce petit alambic pour remplir un fût.
 
. l’élevage : Dés sa sortie de l’alambic, l’armagnac destiné au vieillissement est logé dans des fûts de chêne appelés « pièces », d’une contenance de 420 litres élaborés par un artisan tonnelier de la commune voisine. Le bois provient uniquement de forêts de Gascogne et pour les prochaines années de mérains issus de chênes de la propriété.
 
Le vieillissement dans le chêne permet à l’armagnac d’affiner et enrichir ses parfums à la suite de réactions complexes entre matières tanniques et aromatiques, et alcool. Au fil des ans, le degré alcoolique diminue progressivement par évaporation de l’alcool : c'est la « part des anges ».
Tous les vieux armagnacs du Domaine sont commercialisés à leur degré naturel de vieillissement, mis en bouteilles au fur et à mesure par petites quantités, cirées à l'ancienne.

Colette REMAZEILLES - Domaine de la Tuilerie

32 240 LANNEMAIGNAN

Tél: 05 62 09 65 19 - Courriel : colette.remazeilles@wanadoo.fr